Mon premier triathlon, le triathlon M de Toulouse.

Mis à jour : 16 déc. 2020

Et voilà, on y est, mon premier triathlon. Pour le premier, j'ai décidé de m'aligner sur un format M. Ce format permet de découvrir cette discipline, sans que cela exige un entraînement poussé, en tout cas, juste pour être FINISHER. Car on est d'accord l'entraînement pour finir un M, en dessous des 2H, n'a rien avoir…

Le 16 septembre 2017.

Le réveil sonne, je réalise que je vais réaliser mon premier triathlon. Un sentiment d'excitation et d'inquiétude monte en moi, et surtout tout un tas de question, comment cela va se passer ? Est ce que je vais me faire rouler dessus lors du départ natation ? Est ce que je vais crever ? Est ce que je vais réussir à finir ? Bref, à ce moment-là, ma tête allait juste exploser !


Je décide de me lever, et oui, à un moment donner va bien falloir lever son Q du lit... Je déjeune tranquillement, prépare mes affaires sans rien oublier, je vérifie une dernière fois ma CHECK LIST et c'est partie ! Je descends en bas de chez moi ou un de mes amies m'attend, le top à ce moment là, c'est que le lieu du triathlon est juste à coter de chez moi. Cela me permet d'y aller tranquillement à pied et de prendre le temps de me préparer psychologiquement.


Nous arrivons sur les lieux, je découvre pour la première fois l'ambiance triathlon. Et clairement, je kiff ca ! L'ambiance est top, j'ai l'impression que tout le monde se connaît, discute ensemble, bref une ambiance très fraternel règne sur place. Je vais poser mon vélo au parc. J'avoue, j'étais un peu perdue, je pense que j'ai dû vérifier mes affaires une bonne quarantaine de fois avant de repartir... J'enfile ma combinaison néoprène et file au départ natation.


À ce moment-là, j'ai carrément la trouille ! Mais cette sensation me remplie de bonheur et me fait réaliser que je suis à ma place et que j'ai enfin trouvé une discipline qui me correspond.


Ça y est le départ va bientôt résonner. Je décide de me mettre carrément à l'arrière du groupe. L'attente se fait longue, mon stress est à son plus haut niveau, mais quel pied !Au putain ! Ça y est le speaker va annoncer le départ, une ambiance très particulier se met en place, tout le monde est concentré et leurs mains sont posées sur leurs montres.

BIIIP, sa y'est ! C'est partie ! J'attends que la foule se jette à l'eau pour y aller. Même en étant à l'arrière, je me prends des coups de bras, de coudes, bref l'expression "Passer en mode essorage en triathlon" prend tout son sens ! Je suis remué dans tous les sens. Au bout de 5 min, les choses ce calment et j'arrive à poser ma nage. J'arrive à avancer à une bonne allure, et à ma grande surprise je commence à doubler pas mal de monde et j'arrive à sortir de l'eau dans la première moitié.

Je cours au parc à vélo, là, je découvre cette sensation bizarre, celle de passer en mode horizontale en position verticale. Mes jambes sont toutes flasques, j'ai l'impression qu'elles arrivent plus à porter le poids de mon corps. Bref, on m'avait prévenue, mais je continue et on verra bien. Je prends mon vélo et court vers la sortie du parc à vélo. Je monte dessus, je galère un peu d'ailleurs, et je fonce. Me voilà partie pour 40 km.

Le vélo se compose en 7 boucles, le rythme est très rapide ! Mais je ne m'en préoccupe pas et me mets à mon rythme. Aucune envie de me cramer pour la CAP. Je finis ma première boucle, deuxième.... Et PAF ! C'est le drame ! Je crève de la roue avant. MERDE FAIT CHIER ! Je m'arrête pour pouvoir changer la chambre à aire. Au bout de 5 min, celle-ci est changée, mais à mon grand désarroi, je m'aperçois que la roue arrière est aussi crevée... À ce moment la, je réalise que c'est la fin... Que mon premier triathlon s'arrête là. Un arbitre vient me voir. Je lui explique la situation. Au bout de 5 min, il me pose la question fatidique. Souhaitez-vous abandonner ? Le cœur lourd, je réponds oui, lui donne ma balise, et retourne au village expo totalement abattue...


Mais je décide de me relever, de me dire que c'est un coup de pas de chance, et que dans tous les cas, ca ne sera pas le dernier triathlon et qu'il y en aura pleins d'autres ! Je me remotive, prends mes affaires et je me tourne vers mes prochains objectifs. Pour me consoler, je décide de m'inscrire à mon premier 70.3 ! Et ça sera l'IRONMAN 70.3 d'Aix en Provence, 8 mois plus tard !


TO BE CONTINUED...


Lien du triathlon de Tournefeuille


25 vues0 commentaire